Manger ou se nourrir ?

Manger ou se nourrir ?

Quelle différence ?

Manger, c’est mettre en bouche, mâcher et avaler

Se nourrir, c’est donner de la nourriture à son corps

Côté sciences :

Dans la nature, chaque espèce animale choisi sa nourriture instinctivement et/ou par mimétisme entre congénères de la même espèce. Aucun d’entre eux n’a fait d’étude, de recherche diététique ni lu de livre de cuisine !… et pourtant, ils savent ce qu’ils doivent et peuvent manger !

L’espèce Homo Sapiens ne devrait pas échapper à la règle. Nous possédons aussi un instinct, et en 200 000 ans d’évolution, Homo Sapiens a sélectionné petit à petit la nourriture qui lui a permis d’évoluer vers ce que nous sommes aujourd’hui. Mais en un temps record, dans les pays industrialisé, l’offre alimentaire a fait un bond phénoménal : elle s’est diversifiée, transformée, multipliée. Et malheureusement, cette alimentation nouvelle est trop souvent créée pour le plaisir gustatif uniquement, sans tenir compte  de l’essentiel :  nourrir son corps !

Le paradoxe est donc surprenant : actuellement les connaissances sur la nutrition  sont immenses, et pourtant  bafouées par des produits alimentaires souvent transformés, non adaptés à l’équilibre de l’Homme, souvent en trop grande quantité et de mauvaise qualité.

Conseils :

  • Connaitre ses besoins personnels (lié à la génétique et à son activité physique et intellectuelle)
  • Ne pas avoir faim en sortant de table
  • De temps en temps, fermer les yeux en mangeant pour aiguiser son goût et son odorat, et apprécier les textures
  • Choisir des aliments de base, non transformés
  • Cuisiner le plus souvent possible en associant les aliments de base, même des choses très simples et rapides
  • Diversifier au maximum dans toutes les catégories d’aliments

Mon expérience :

En prenant soin de mon corps par le sport, j’ai aussi envie de mieux le nourrir.

Faire du sport me procure du plaisir, de la satisfaction, et me permet d’être mieux dans mon corps, physiologiquement et psychologiquement. Le sport est comme une deuxième nourriture pour mon corps, mais je n’oublie pas, que ce qui le nourri réellement, c’est ce qu’il y a dans mon assiette. Et pour me faire plaisir avec la nourriture, je choisi des produits de qualité qui ont du goût.

Bien sûr, faire du sport est toujours bénéfique, mais pas pour se donner « bonne conscience ». Une démarche moins ambitieuse sur le sport, mais mieux réparti avec une alimentation réfléchie et un sommeil respecté aura de meilleurs résultats sur le long terme.

Quand on découvre l’alimentation saine petit à petit, pas à pas, même sur plusieurs années, on ne revient plus en arrière (pas d’effet yoyo). Le très sucré, le très gras et le trop salé vous écoeure et c’est là qu’on se rend compte qu’ils masquaient le vrai goût des aliments.

Ne rien s’interdire

Ne pas tout s’autoriser

Trouver son propre équilibre 

 

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s